Angélique, marquise des anges

Film | Drame

mardi 17 avril 2018
23:00 > 01:15

6TER

En bref ... : C'est en quittant le couvent qu'Angélique apprend que son père n'a plus un sou. La jeune femme se résout à épouser Joffrey de Peyrac, qui n'a pas un physiqu ...  Plus de détails ...

Notre avis : Cette saga romanesque reste un incontournable du cinéma classique français grâce notamment au couple d'acteurs Michèle Mercier et Robert Hossein


Fiche de l'émission

Genre : Drame

Année : 1964

Durée : 01:40


Réalisateur : Bernard Borderie
Scénario : Daniel Boulanger, Anne Golon, Claude Brulé
Acteur : Michèle Mercier (Angélique de Sancé), Robert Hossein (Joffrey de Peyrac), Jean Rochefort (Desgrez), Giuliano Gemma (Nicolas), Claude Giraud (Philippe de Plessis-Bellières), Jacques Toja (Louis XIV), François Maistre (le prince de Condé), Robert Porte (Monsieur, frère du roi), Jacques Castelot (l'archevêque de Toulouse), Philippe Lemaire (Monsieur de Vardes), Madeleine Lebeau (la Grande Mademoiselle), Etchika Choureau (Hortense), Rosalba Neri (La Polak), Elizabeth Ercy (Rosine), Renata Ewert (Margot), Denise Provence (Barbe), Geneviève Fontanel (Carmencita), Paula Dehelly (la domestique des Monteloup), Claire Athana (la reine Marie-Thérèse), Sylvie Coste (l'amie de Carmencita), Jean-Louis Trintignant (le poète crotté), Charles Rénier (Conan Becher)
Photographie : Henri Persin
Son : Jean Nény, René Sarazin
Montage : Christian Gaudin
Décors : René Moulaert
Costumes : Rosine Delamare
Musique : Michael Magne, Michel Magne
Maquillage : Huguette LaLaurette, Maguy Vernadet
Producteur exécutif : Studio canal
D'après le roman de : Anne Golon
Producteur : CICC, Francis Cosne, Raymond Borderie, Ottavio Poggi, Henri Jaquillard, Paul Lemaire
Assistant Réalisateur : Tony Aboyantz, Renzo Cerrato, Paul Nuytens
Société de Production : Liber Film, Gloria-Film GmbH, Francos Films, Franco London Films, Fono Roma, Compagnie Industrielle et Commerciale Cinématographique (CICC)

En détails ... : La jeune et jolie Angélique de Sancé vit heureuse au milieu des siens, jusqu'au jour où elle surprend, lors d'une visite chez ses cousins, les Plessis-Bellières, un complot mené par les membres de la Fronde, contre le Roi. Elle cache et garde les preuves de la trahison. Cela lui vaut d'être envoyée au couvent. Elle en sort, pour être mariée par son père, ruiné, au riche Joffrey de Peyrac. Ce gentilhomme défiguré n'inspire à Angélique que répulsion. Peu à peu, la jeune femme découvre le vrai visage de son mari et se met à l'aimer. Ils ont deux enfants. Louis XIV, de retour d'Espagne, où il a épousé l'infante, s'arrête au château de Peyrac