Rex

Le dernier match

Série | Policier

mercredi 14 mars 2018
15:20 > 16:05

FRANCE 3

En bref ... : Breuer, un professeur de tennis, a été poignardé. La gérante du club prétend avoir quitté les lieux avant lui et le dernier joueur avec lequel il a échangé ...  Plus de détails ...

Episode suivant : Se faisant passer pour un grand criminel, le commissaire Brandtner est incarcéré dans le but de gagner la confiance de Fritz Zach, un terroriste. Celui-ci ne cesse de clamer son innocence, mais le jury n'a jamais voulu croire ses déclarations. Lors d'un transfert de prisonniers, Alex et Zach parviennent à s'échapper. Il ne reste plus qu'à faire parler le condamné afin qu'il livre un détail important qui pourrait permettre de le confondre


Fiche de l'émission

Sous-titre original : Das letzte Match

Genre : Policier

Année : 1998

Saison : 4 (Episode 12/13)

Durée : 00:52


Réalisateur : Peter Carpentier, Gerald Liegel
Scénario : Peter Hajek, Peter Moser, Bernhard Schärfl
Acteur : Gedeon Burkhard (Alexander Brandtner), Anja Kruse (Heidi Schulz), Heinz Weixelbraun (Christian Böck), Wolf Bachofner (Peter Höllerer), Gerhard Zemann (Leo Graf), Miguel Herz-Kestranck (Stanok), Karin Klein (Eva Habermann), Alexander Pschill (Marc Hoffmann), Erwin Steinhauer (Ahrens), Stefan Klein (Dietrich Hollinderbäumer), Johannes Silberschneider (Kuz), Thomas Declaude (Kempinsky), Tobias Moretti (Richard Moser), Karl Markovics (Ernst Stockinger), Daniela Gaets (Dr. Sonja Koller), Fritz Muliar (Max Koch)
Société de Production : Österreichischer Rundfunk (ORF), Sat.1, Mungo-Film
Créateur : Peter Hajek, Peter Moser

En détails ... : Breuer, un professeur de tennis, a été poignardé. La gérante du club, Heidi Schulz, prétend avoir quitté les lieux avant lui et Paul Habermann, le dernier joueur avec lequel il a échangé quelques balles, affirme l'avoir quitté vivant. Les membres du club avaient tous libre accès aux locaux et n'importe qui aurait pu s'emparer du couteau de cuisine avec lequel Breuer a été assassiné. Alexander Brandtner, qui cherche le mobile du crime, soupçonne Heidi Schulz. Cette dernière, grande consommatrice de médicaments anti-douleur, a eu plusieurs entretiens téléphoniques de longue durée avec la victime le soir-même du meurtre